Charly Far Away
Vous lisez
Stonehaven et le château de Dunnottar
16
Dunnottar Castle
Écosse

Stonehaven et le château de Dunnottar

Si pour vous, l’Écosse c’est avant tout des châteaux mystiques chargés de légendes, des côtes accidentées balayées par un vent salé, ou encore de petits ports de pêche où déguster d’excellents produits de la mer, alors vous lisez le bon article. Aujourd’hui, je vous emmène visiter Stonehaven et l’incroyable château de Dunnottar.


« La pluie d’aujourd’hui est le whisky de demain » – proverbe écossais

Les portes du bus s’ouvrent sous une pluie torrentielle (7/10 sur l’échelle de Niagara). J’erre un moment dans les rues désertes de Stonehaven, en me demandant ce que je fabrique ici et où sont passés les 11 170 habitants promis par Wikipédia. La vérité, c’est que les locaux sont au chaud. Il n’y a qu’une touriste surmotivée pour rester sous ces trombes d’eau…

J’ai parcouru un grand nombre de kilomètres pour venir ici, pourtant j’hésite à m’aventurer jusqu’au château. Un ancien pêcheur vient à la rescousse, m’assurant qu’il fera beau dans l’après-midi, ou cette nuit, peut-être demain. Je sens qu’il maîtrise bien le sujet celui-là… D’un air résolu, il ajoute « Today’s rain is tomorrow’s whisky ». La pluie d’aujourd’hui est le whisky de demain. Finalement, je l’aime bien.

Après une soupe et une pâtisserie dans un café, histoire de reprendre des forces, le ciel est encore gris mais la pluie s’est enfuie vers les terres. Je longe le front de mer, le petit port et ses bateaux, puis direction le château de Dunnottar. Le sentier suit les falaises, entre mer et fleurs de gorse. Du bleu, du vert, du jaune… je m’arrête à chaque virage, subjuguée par les vues exceptionnelles qui s’enchaînent. Le château se dresse au loin, témoin d’une période remplie de légendes. Je gravis la pente qui mène à son entrée, puis je laisse mon imagination galoper entre ces murs à moitié détruits, loin vers le passé.

Le vieux pêcheur avait finalement raison. Le soleil émerge et transforme Dunnottar. Sur le chemin du retour, les paysages apparaissent sous une nouvelle lumière. Je prends tout le temps du monde pour rentrer, m’imprégnant de l’odeur de noisette des fleurs de gorse, des couleurs et du vent froid qui balaye la côte. Lorsque j’arrive à Stonehaven, j’ai un large sourire vissé sur le visage. Juste le temps de goûter au meilleur Fish & Chips d’Écosse, puis retour à Aberdeen. De nouveau sous la pluie.

Que faire à Stonehaven ?

Stonehaven est une petite ville où vivent un peu plus de 10 000 habitants. Malgré sa taille restreinte, elle accueille un bon nombre de visiteurs, notamment pour les activités insolites qu’il est possible de découvrir dans la ville et ses alentours.

Venir à Stonehaven, c’est aussi se donner la possibilité de plonger dans l’histoire de l’Écosse. Si le cœur de la ville date de l’âge de fer, les traces humaines remontent bien plus loin, à l’époque préhistorique. Sachez aussi que l’un des plus vieux fossile d’animal terrestre a été trouvé ici, en 2004. Donc gardez les yeux ouverts, sait-on jamais, vous pourriez tomber sur des merveilles ! Stonehaven a également eu un rôle important lors des révoltes jacobites du XVIIIe siècle.

Aujourd’hui, Stonehaven s’est tourné vers les services maritimes et surtout le tourisme, une source de revenus qui prospère grâce, entre autres, à la proximité du château de Dunnottar.

Découvrir le port de Stonehaven

Comme beaucoup de villes côtières à l’est de l’Écosse (pour une autre découverte : Anstruther est l’une d’entre elles), le fond de commerce de Stonehaven a longtemps été la pêche, notamment la pêche au hareng. Avec la raréfaction des ressources en poissons, cette activité a fortement diminué et constitue désormais un approvisionnement plutôt local, qui se retrouve dans les assiettes des habitants et des restaurateurs.

Le port est aujourd’hui majoritairement occupé par des navires de plaisance, mais les traces de ce passé subsistent à travers les bateaux de pêche encore en activité et des filets dispersés ici et là.

Stonehaven

Marcher le long du front de mer

Une agréable balade longe le front de mer de Stonehaven, agrémentée de belles sculptures métalliques. Toutes sont en lien avec l’histoire maritime de Stonehaven. On y trouve des bateaux de pêche bien sûr, mais aussi un phare, un drakkar viking, ou encore un hydravion en mémoire de celui s’étant posé à Stonehaven durant la première guerre mondiale.

Pendant des années, les habitants ont vu ces sculptures apparaître sans jamais connaître leur auteur. Aujourd’hui, le mystère est levé et l’on sait désormais que le sculpteur est Jim Malcolm, un ancien pêcheur. Sa dernière création a vu le jour en 2020 durant la pandémie de covid-19, apportant un peu de joie et de surprise aux habitants de Stonehaven.

Déguster les produits locaux

Pour une petite ville, Stonehaven peut se targuer d’avoir d’excellents restaurants. Ici, les produits de la mer sont exceptionnels, souvent pêchés au large de la ville. Donc à peine sortis de l’eau, ils sont déjà dans votre assiette. J’ai particulièrement apprécié deux adresses : The Carron Fish Bar, et The Old Pier Coffee House.

Parmi toutes les spécialités culinaires écossaises, il y en a une dont je ne vous ai pas encore parlé sur ce blog. Il s’agit du Mars frit. Oui oui, le principe est bien de faire frire une barre chocolatée Mars en l’enrobant d’une pâte à beignets (après ça, contentez-vous de légumes vapeur pour le reste de la semaine). The Carron Fish Bar est l’établissement à l’origine de cette recette qui a fait grand bruit à l’international. Cependant, en dehors de cette spécialité à laquelle je vous déconseille de vous habituer (pour le bien de vos artères), le Carron a également obtenu de nombreux prix pour la qualité de ses Fish & Chips, y compris le convoité « Meilleur Fish & Chips d’Écosse » en 2020. À visiter donc, pour une expérience insolite !

Changement d’ambiance à The Old Pier Coffee House. Ici, on vient pour les boissons chaudes, les délicieuses pâtisseries, les salades et plats chauds. On apprécie la fraîcheur et l’originalité des recettes, mais aussi les options vegan au menu. En bonus, le cadre est vraiment sympathique, avec une belle décoration et une vue sur le port de Stonehaven.

Fêter Hogmanay à Stonehaven

Je vous parlais d’expériences insolites ? Voici la plus incroyable d’entre elles ! Chaque année, le soir du 31 décembre, les Écossais célèbrent Hogmanay. Un certain nombre de traditions locales, mais aussi nationales, entourent cette fête.

À Stonehaven, il existe une coutume unique en son genre. Le spectacle a lieu depuis plus de 100 ans et attire de nombreux visiteurs chaque année. Ici, Hogmanay consiste en une procession traversant la ville. Ainsi, sous les yeux des habitants et des visiteurs, elle est menée par des joueurs de cornemuse suivis de participants faisant tournoyer d’impressionnantes boules de feu au-dessus de leur tête. Le cortège parcours les rues de Stonehaven jusqu’à la mer, où les boules de feu sont alors jetées sous les cris de la foule. L’origine de cette parade provient des rituels de purification traditionnellement organisés lors du passage de la nouvelle année.

Pssst ! Vous êtes intéressés par les fêtes de fin d’année écossaises ? C’est par ici ! Je vous en dis plus sur Hogmanay à Édimbourg.

Mais aussi…

Vous avez plus de temps à Stonehaven ? Voici quelques suggestions pour explorer les alentours ou mieux connaître cette ville :

  • Le Tolbooth Museum : petit musée un peu désuet mais très fourni. Cet établissement tenu par des bénévoles regorge d’objets anciens permettant de découvrir plus en profondeur l’histoire de Stonehaven.
  • Dunnottar Woods : une agréable balade dans les bois, très prisée des locaux. Ils sont accessibles depuis Stonehaven. Ne manquez pas la cabane aux coquillages.
  • La réserve naturelle de Fowlsheugh : d’immenses falaises abritant des milliers d’oiseaux venant nicher sur ces parois. On peut parfois observer des phoques, des dauphins, mais également des puffins.
  • Paddle : avis aux sportifs estivaux, vous pouvez parcourir la côte en paddle de Stonehaven à Dunnottar.

Le château de Dunnottar

De Stonehaven à Dunnottar

Le sentier qui mène à Dunnottar est finalement encore plus spectaculaire que le château en lui-même. Munissez-vous de bonnes chaussures et de vêtements adaptés à toutes les météos. Plus particulièrement, soyez vigilants au vent qui peut souffler réellement fort le long des côtes. Si vous avez un doute, empruntez la route plutôt que le sentier, renseignez-vous une fois arrivés au château de Dunnottar, et revenez éventuellement par le chemin côtier.

Depuis Stonehaven, le sentier débute sur le port par une portion assez raide qui permet de prendre de la hauteur sur la ville. Ensuite, vous verrez les ruines de Dunnottar apparaître au loin, et un édifice aux allures de temple grec sur votre droite. Il s’agit du monument aux morts, laissé volontairement inachevé, comme reflet des vies écourtées par les guerres. Si vous avez le temps, faites un détour pour le voir au sommet de Black Hill.

Le reste du chemin serpente le long des falaises, offrant des vues incroyables sur la mer et le château de Dunnottar. Par ailleurs, sachez que venir au printemps vous permet de profiter des buissons de gorse. Ils se parent alors de leurs fleurs jaunes si caractéristiques de l’Écosse. Frottez-les entre vos mains pour sentir leur odeur de noisette.

Visiter le château de Dunnottar

Avant même la naissance du château, le site avait déjà revêtu un rôle d’envergure. En effet, les traces du plus ancien fort picte jamais découvert ont été retrouvées vers Dunnottar. Le Christianisme et les guerres entre l’Écosse et la couronne britannique transforment ensuite le visage de Dunnottar qui devient une véritable forteresse avant de tomber à l’abandon. Il faut attendre le début du XXe siècle pour qu’il soit racheté, restauré et ouvert au public.

En pratique, aujourd’hui, le château est en grande partie détruit, mais quelques bâtiments sont incroyablement restaurés. La visite est bien structurée, très instructive, et adaptée aux grands comme aux plus jeunes.

La magie des lieux est initiée par ces pierres ancestrales, mais aussi par l’emplacement hors du commun de l’édifice. Perché à 50 mètres au-dessus de la mer, à flanc de falaise, relié à la terre par une fine bande de terre et un sentier pentu, le château de Dunnottar semble inaccessible, sorti d’un livre d’heroic fantasy. Il parait d’ailleurs qu’il aurait inspiré Disney et son dessin animé « Rebelle ».

Château Dunnottar

Infos pratiques

En pleine saison touristique, le château peut être réellement bondé de monde. En effet, sa facilité d’accès et la proximité avec Aberdeen en font un point de chute des agences de voyage. Je vous conseille donc, comme bien souvent, de privilégier une visite hors saison. Venir au printemps est une bonne solution, déjà pour admirer les fleurs de gorse colorer les paysages, mais aussi car la météo est plus clémente aux mois de mai et juin. Mon séjour dans la région s’est fait en avril, ainsi j’ai pu profiter d’une visite vraiment calme.

Ensuite, soyez vigilants aux horaires d’ouverture du château. Malgré les indications apportées sur leur site internet, il arrive souvent que les entrées se terminent plus tôt, afin de laisser un temps suffisant pour la visite.

Le positionnement même du château, perché sur son promontoire rocheux, rend l’accessibilité difficile (voire impossible) pour les personnes ayant des problèmes de motricité. Sachez qu’il y a environ 200 marches entre le bord de la falaise et l’entrée du château.

Château Dunnottar

Comment se rendre à Stonehaven et Dunnottar ?

Aller à Stonehaven en train ou en bus

Venir en train à Stonehaven est vraiment d’une facilité déconcertante. Le trajet est direct depuis Édimbourg (2 heures) ou Aberdeen (seulement 20 minutes !). Consultez les horaires et achetez vos billets sur le site de Scotrail.

En bus, il faut regarder la ligne X7 de la compagnie Stagecoach, qui sillonne la côte ouest, de Perth à Aberdeen. Comptez environ 40 minutes depuis Aberdeen, 1 heure 45 si vous partez de Dundee et 3 heures au départ de Perth.

Se rendre à Stonehaven en voiture

Si vous voyagez en voiture, je conseille de vous stationner à proximité du petit port. Un parking existe juste derrière le Tollbooth Museum. Il vous permettra d’accéder rapidement au chemin vers le château. Également, vous pouvez laisser la voiture au parking du château de Dunnottar et venir à Stonehaven en marchant.

Pour une petite idée des distances, Stonehaven se situe à environ 180 km d’Édimbourg, 25 km d’Aberdeen, 85 km de Dundee, 210 km de Glasgow et 185 km d’Inverness.

Quelques liens à consulter

À propos de Stonehaven

Sur le château de Dunnottar

6 commentaires

  1. Je suis trop deg d’avoir manqué cet endroit, il va falloir que j’y retourne ! ça me donne envie 🙂

    1. Ah mince ! Une bonne excuse pour retourner en Écosse alors, en effet 😉

  2. Je n’ai pas eu l’occasion de découvrir la côte est de l’Ecosse mais décidément ton article me donne fort envie !

    1. Ça me fait plaisir ! La côte est écossaise reste encore sous-estimée des voyageurs.

  3. Magnifiques photos et merci pour les infos pratiques 😉 Une belle évasion pour nous déjà derrière notre écran !

    1. Merci à toi pour ces beaux compliments !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.