Charly Far Away
Vous lisez
Noël, Hogmanay ou Nouvel An à Édimbourg : la magie des fêtes en Écosse
20
Décoration sapin Écosse
Citytrips Écosse

Noël, Hogmanay ou Nouvel An à Édimbourg : la magie des fêtes en Écosse

Et si vous veniez passer Noël ou Nouvel An à Édimbourg ? À l’occasion des fêtes, la vieille ville d’Édimbourg se pare de lumières féériques, les décorations envahissent les pubs et les devantures des magasins, les âmes d’enfants s’éveillent et la musique résonne dans les rues. Je vous explique que voir et que faire pour ne rien manquer si vous visitez Édimbourg à cette période.


L’organisation d’Hogmanay et de Noël à Édimbourg change de mains. De ce fait, les animations vont probablement subir des modifications. Les informations mentionnées ci-dessous sont celles de janvier 2023 (date de mise à jour de cet article).

La féérie de Noël à Édimbourg

J’ai tendance à penser que dans les pays où le soleil se couche tôt, la magie des fêtes s’éveille tôt. Parfois même très tôt, comme à Édimbourg. En effet, dès qu’Halloween ferme boutique, place à Noël. Les activités et illuminations commencent mi-novembre, et durent jusque mi-janvier.

Et sachez qu’à Édimbourg, ville festive par excellence, on voit les choses en grand : marchés de Noël (oui, au pluriel), grande roue, patinoire, course de pères Noël, décorations à perte de vue… un pur moment de bonheur pour les affolé(se)s de Noël comme moi. Enfin, l’autre bonne nouvelle, c’est qu’en visitant Édimbourg pour Hogmanay, vous pourrez encore profiter de tout ça ! 😀

Le marché de Noël d’Édimbourg

Chaque année, il est installé dans les East Princes Street Gardens, entre la Scottish National Gallery et la gare Waverley. Cet écrin de verdure sépare l’Old Town et la New Town (autrement dit, vous disposez d’une vue à la fois sur le château d’Édimbourg et sur le Scott Monument). Pour l’occasion, les pentes de ces jardins sont recouvertes de maisonnettes aux allures de chalets des Alpes miniatures.

On trouve des produits artisanaux, de quoi se restaurer ou boire pour se réchauffer (dont un stand de saumon cuit au feu de bois, un délice), ou encore des décorations de Noël parfois insolites. Attendez-vous tout de même à trouver aussi quelques stands à babioles fabriquées bien loin d’Europe, mais ils restent minoritaires et ne suffisent pas à effacer le charme de l’expérience 😉 .

Toujours dans les Princes Street Gardens, mais du côté de Ross Fountain, c’est le paradis des enfants : des manèges, quelques jeux pour gagner des peluches, ou encore un labyrinthe conçu avec des sapins de Noël (pour les petits). Les attractions pour adultes téméraires se trouvent généralement plus haut, auprès de la grande roue.

Le marché des créateurs

Le deuxième marché de Noël dont je souhaitais vous parler était installé (en 2022) du côté du Royal Mile, soit au cœur de la vieille ville. Le bâtiment est assez emblématique puisqu’il s’agit de Tron Kirk. Ce marché-ci est entièrement dédié aux créateurs écossais. En anglais, on le nomme donc Makers Market.

Contrairement au marché de Noël situé dans les Princes Street Gardens, ici, ce sont exclusivement des produits d’origine écossaise qui sont mis à l’honneur. Bijoux, accessoires, céramiques, photographies, dessins et peintures, objets de décoration etc., vous trouverez forcément votre bonheur. Si le marché est assez petit, j’y vois tout de même l’occasion de faire de belles découvertes et de rencontrer des artisans passionnés.

La patinoire de Saint Andrew Square

Il en fallait bien une pour que l’esprit des fêtes soit complet ! La patinoire d’Édimbourg a élu domicile sur Saint Andrew Square, à quelques pas de Princes Street. Pour les plus novices d’entre nous, sachez qu’elle est construite en anneau, donc vous pouvez tourner, et tourner encore, tout en restant solidement accrochés à la rambarde.

L’accès n’est pas gratuit, il faut compter environ £10 pour les adultes, moins pour les enfants. Le tarif inclut la location des patins. Autre solution, moins ludique mais peut-être tout aussi amusante : prendre place sur l’un des petits ponts qui enjambent la patinoire, et regarder les patineurs tomber faire de leur mieux. Je vous assure que dans les deux cas, on rigole bien ! 😉

Les illuminations de Noël

En réponse aux journées courtes, Édimbourg a choisi de s’illuminer à la nuit tombée. Des milliers de petites lumières scintillent un peu partout dans les rues et ruelles de la capitale écossaise. Les devantures des magasins se parent de couleurs, tout comme les façades des bâtiments historiques. Adieu l’atmosphère sombre qui fait la réputation de la vieille ville ! Durant les fêtes c’est une ambiance féérique qui s’installe.

Outre les décorations lumineuses qui ornent les rues et courent sur les façades des bâtiments (jusque dans les pubs !), je voudrais vous parler de deux installations exceptionnelles :

  • Castle of Light : À l’occasion des fêtes de fin d’année, le Château d’Édimbourg présente un spectacle lumineux. En 2021, les Honours of Scotland (c’est-à-dire les joyaux de la couronne) étaient au cœur de l’histoire racontée. En 2022, le thème se portait sur les couleurs du monde.
  • Christmas at the Botanics : vous connaissez déjà toute mon admiration pour le jardin botanique d’Édimbourg. Cela dit, durant l’hiver, c’est un spectacle encore plus grandiose qui s’organise : des tunnels de lumière, des arbres recouverts de guirlandes lumineuses, des jeux de reflets dans les points d’eau du parc… magique ! À noter qu’il faut réserver à l’avance directement sur le site du jardin botanique.

Nouvel An à Édimbourg : que voir, que faire ?

Les appareils photos « gros calibres » n’étaient pas forcément conseillés dans la foule de fêtards d’Hogmanay. Pour vous montrer des images de qualité, j’ai choisi d’utiliser quelques photos fournies par l’organisation de l’évènement, je les remercie !

Qu’est-ce que Hogmanay ?

Hogmanay est la célébration du dernier jour de l’année en Écosse. Cet évènement aux nombreux rituels est suivi d’autres festivités le premier janvier (également dénommé « Ne’erday », une dérivation de l’anglais « New Year’s Day »), et même le 2 janvier, qui est, lui aussi, un jour férié.

De nombreuses traditions sont rattachées à cette journée particulière, certaines nationales, d’autres plus locales. Par exemple, dans la ville de Stonehaven, il est coutume de transporter des boules de feu à travers la ville jusque dans le port où elles seront jetées à minuit (original, non ?). Dans les Highlands, des familles purifient encore leurs maisons à l’aide d’eau provenant d’un ruisseau aux vertus particulières, puis brûlent du genévrier avant d’ouvrir grand les fenêtres pour laisser entrer l’air froid de janvier. Les processions aux flambeaux sont également fréquentes à travers la nation.

Deux des traditions les plus observées sont le chant traditionnel « Auld Lang Syne », et le « first-footing ». Les first-footers sont les premières personnes à franchir le pas de la porte pour la nouvelle année. Ainsi, dès les douze coups de minuit sonnés, les Écossais visitent leur famille ou leurs amis proches en amenant des cadeaux porteurs de chance pour le foyer (gâteaux, whisky, objets en argent, ou même parfois du charbon).

Cependant, c’est à Édimbourg que les festivités sont les plus impressionnantes. Des milliers de personnes viennent du monde entier pour y assister. La ville détient même le record mondial de participation à un tel évènement.

Pour tout savoir sur la capitale écossaise, c’est par ici ! Je vous ai concocté un guide complet pour découvrir Édimbourg et préparer votre voyage. Suivez le guide !

La procession aux flambeaux

Chaque année se tient une immense marche aux flambeaux qui défile dans Édimbourg pour Nouvel An. Elle a lieu le soir du 30 décembre. Plusieurs départs sont organisés dans la ville. Les processions, précédées d’un « pipe band » de cornemuses, se rejoignent ensuite dans un circuit tracé pour faire apparaître un motif. Dernièrement, ce sont la forme de l’Écosse ou encore de deux personnages se tenant les mains qui ont été façonnés grâce aux torches.

Ces dernières années (en dehors des annulations dues au covid-19), les processions se rejoignaient dans le parc situé à côté du palais d’Holyrood, au pied d’Arthur’s Seat. Suite au défilé, des danseurs et jongleurs de feu se produisaient, puis un concert avait lieu dans ce parc. Enfin, l’ensemble de l’évènement se terminait par un grand feu d’artifice pour clôturer la soirée en beauté.

L’achat des torches et la participation sont payantes (même s’il est possible d’acheter une torche à plusieurs, afin de réduire les frais). Cependant, assister au défilé avant de grimper sur Arthur’s Seat est aussi une alternative très intéressante. Perchés tout là-haut, vous pourrez observer la procession arriver et former son dessin dans le parc, puis vous serez aux premières loges pour le feu d’artifice.

La Street Party, les concerts et les ceilidhs

Le soir du réveillon, la rue de Princes Street est fermée à la circulation et accueille des milliers de fêtards venus assister aux concerts. En effet, ce sont plusieurs scènes qui sont installées le long de cet axe central d’Édimbourg. Le billet acheté vous donne accès à la Street Party (c’est-à-dire les nombreuses animations entre les scènes et les stands de nourriture et de boisson), ainsi qu’aux concerts. Vous pouvez naviguer d’une scène à l’autre toute la soirée, et ainsi découvrir des artistes écossais incroyables.

Ici, des milliers de joyeux lurons chantent, dansent, et s’amusent dans une ambiance survoltée. Hogmanay à Édimbourg est l’un des plus grands évènements européens pour célébrer la nouvelle année, et le cœur de la fête est ici, dans la Street Party et ses concerts. Heureusement, l’organisation est millimétrée et la circulation reste assez fluide. L’autre concert, c’est celui des jardins de Princes Street. Généralement, c’est sur cette scène de taille bien plus conséquente que l’on trouve les grands noms de tête d’affiche. L’entrée se fait avec un billet différent de la Street Party.

Pour les amateurs d’expériences plus traditionnelles, vous trouverez aussi des « ceilidhs ». Qu’est-ce que c’est ? Disons qu’il s’agit de bals folkloriques celtiques pour danser au rythme de musiques traditionnelles en couple, en ronde ou en ligne, selon des règles connues de (presque) tous. Si ce n’est pas encore votre cas, pas de panique ! Vous trouverez toujours un voisin pour vous apprendre. Les ceilidhs sont une superbe façon de fêter Nouvel An à Edimbourg de manière un peu plus traditionnelle.

Puis minuit arrive, et ce ne sont pas un, mais deux feux d’artifices qui sont tirés simultanément de chaque côté d’Édimbourg. Généralement, le premier se fait depuis l’esplanade du château, alors que le second éclaire Calton Hill. Il faut croire que chaque année, les feux sont toujours plus impressionnants. D’ailleurs, désormais il y a même un coup tiré toutes les heures, comme un échantillon du spectacle à venir.

Le Loony Dook : la baignade des fous

Avis aux dingos qui se cachent parmi vous (et aussi à ceux qui préfèrent les observer de loin) : ne manquez pas le « Loony Dook » ! Qui n’a jamais rêvé de se déguiser, de se plonger dans les eaux glaciales écossaises au petit matin du premier jour de l’année, puis de sortir en tremblant sous le regard des écossais amusés et des touristes encore choqués ? Personne ?!

Cette tradition surprenante a lieu tous les ans à South Queensferry depuis 1986. Ce qui a débuté comme une plaisanterie de village pour remédier à la gueule de bois a pris de l’ampleur. Aujourd’hui, l’évènement est intégré à l’organisation du Nouvel An à Édimbourg. Se rendre à South Queensferry n’est pas bien compliqué avec les transports en commun. Mais sachez qu’un autre Loony Dook se tient également à la plage de Portobello, à Édimbourg.

Un peu pressés pour votre visite de la capitale écossaise ? Voici un programme en 7 étapes pour découvrir les essentiels d’Édimbourg en une journée.

Noël et Nouvel An à Édimbourg pour les petits budgets

Soyons honnêtes, célébrer les fêtes de fin d’année à Édimbourg peut vite représenter un certain budget. Le prix des logements explose à cette période, l’accès aux attractions est rarement gratuit. Cependant, voici quelques pistes à explorer pour ne pas se ruiner :

  • Premièrement, mieux vaut s’y prendre (très) en avance ! La plus grande dépense du voyage sera certainement le logement. En réservant au moins six mois à l’avance, vous aurez davantage de choix dans les hôtels.
  • Il en va de même pour les billets de train ou d’avion. Sachez que la gare se situe en plein centre ville et que les transports navettes depuis l’aéroport sont très bien organisés (tram ou bus). N’hésitez donc pas à opter pour une arrivée tardive ou un départ matinal, parfois les tarifs sont plus avantageux.
  • Enfin, pour ce qui est des activités sur place, là aussi il est bien possible de profiter de la fête sans se ruiner. C’est d’ailleurs ce que font la plupart des habitants d’Édimbourg. Ils n’assistent pas à toutes les festivités. Voici quelques idées alternatives : observer la procession aux flambeaux depuis l’extérieur du cortège puis grimper sur Arthur’s Seat pour le feu d’artifice, passer Nouvel An dans un pub typique et danser jusqu’au bout de la nuit (la meilleure façon de faire des rencontres exceptionnelles !), organiser une visite d’Édimbourg en soirée pour trouver les meilleures illuminations, déambuler dans le marché de Noël (entrée gratuite), prendre le bus jusque Portobello pour le Loony Dook…

Quelques liens à consulter

11 commentaires

  1. Super chouette article ! Je rêve d’aller à Edimbourg depuis des années alors pourquoi pas la découvrir lors de ces festivités 🙂

    1. Un rêve à suivre ! Tu ne seras pas déçue 🙂

    2. Hogmanay a l’air d’être un jour incroyable en Ecosse ! Je me suis toujours dis que je retournerai en Ecosse pour le Nouvel An, l’ambiance doit etre dingue 😊 merci pour la découverte !

  2. Sympa l’article ! Je suis allé à Edimbourg en 2019. Mais pourquoi pas tenter nouvel an 😀

    1. Super ! Je te le conseille, la ville est en effervescence à cette période, c’est une belle expérience à vivre.

  3. Je ne connaissais pas du tout le Hogmanay, mais ça à l’air chouette ! merci pour cette découverte

    1. J’aime bien en parler car en effet, beaucoup de personnes ne connaissent pas (encore !) cette fête écossaise, qui pourtant est absolument géniale.

  4. Holala, je rêve de visiter l’écosse. Mais là, Edimbourg avec son marché de Noël, quelle féerie! Un rajout à ma to do list.

    1. Je sens que c’est bientôt ton tour ! Un article à la fois, je vais finir par y arriver 😉

  5. C’est i incroyable comme les anglo-saxons savent si bien fêter Noël et les Ecossais ont l’air d’être au dessus du panier. Merci pour cette belle découverte.

  6. Je ne savais pas du tout que le nouvel an était un tel évènement à Edimbourg. Pour le prochain c’est raté mais ça me tenterait de vivre cette expérience. De toute façon tu me donnes beaucoup trop envie d’aller dans cette ville, il faut que ce soit fait en 2023 😍

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.