Charly Far Away
Vous lisez
Que faire à Saint-Malo ? Voici comment visiter la cité corsaire
9
Que faire à Saint-Malo ? Vue sur le Grand Bé et le Petit Bé depuis les remparts de Saint-Malo
France

Que faire à Saint-Malo ? Voici comment visiter la cité corsaire

Saint-Malo, même sans y avoir jamais mis les pieds, on sait déjà que ça sent bon la Bretagne, les embruns, les crêpes et le kouign-amann. Ici, on arpente un centre historique vibrant, on fait le tour des remparts de Saint-Malo pour trouver les meilleurs plages, et on s’arrêter pour manger dans une crêperie bretonne. Ce qu’on connait moins, ce sont peut-être les îles à découvrir à marée basse, les adresses locales et où se poser pour admirer le coucher du soleil. Pour y remédier, c’est parti, je vous explique que faire à Saint-Malo !

Où se trouve Saint-Malo ?

Saint-Malo est une petite ville réputée pour sa vieille cité chargée d’histoire et son côté insolite au cœur de remparts fortifiés. On y vient pour ses charmantes îles, ses restaurants de fruits de mer, ses plages, ses histoires de corsaires… bref, toutes les excuses sont bonnes pour venir visiter Saint-Malo.

Mais où se trouve Saint-Malo et comment y aller ? Eh bien c’est plutôt simple. Celle que l’on surnomme la « cité corsaire » se situe tout au nord de l’Ille-et-Vilaine, les pieds dans les eaux de la Manche. Et depuis Paris, le train est direct ! Comptez 2h30 (et seulement une petite heure depuis Rennes).

Que faire à Saint-Malo ?

Marcher sur les remparts de Saint-Malo

C’est LA chose à ne pas manquer, surtout pour visiter Saint-Malo en 1 jour. Au programme : une belle balade autour de la cité malouine et de somptueuses vues sur les plages, les îles, et les vagues aux pieds des fortifications. Faire le tour des remparts de Saint-Malo est un incontournable pour saisir l’atmosphère de cette ville au caractère bien… trempé.

Sur près de 2 kilomètres, les remparts protègent le cœur de la « cité corsaire ». Pourquoi ? Car il fut un temps où, à Saint-Malo, on était corsaire de père en fils. La seule différence avec les pirates venait de la loyauté à la couronne de France (les histoires de ces aventuriers sont donc passionnantes !). Les plus célèbres d’entre eux, Duguay-Trouin et Surcouf, ont aujourd’hui leur statue sur les remparts de Saint-Malo.

Profiter des plages de Saint-Malo

La mer occupe une place centrale dans l’histoire de Saint-Malo et le quotidien des Malouins. Et qui dit mer dit… plages ! Trois d’entre elles sont accessibles depuis les remparts de Saint-Malo : le Môle, Bon Secours, et l’Éventail.

Ma préférée ? La plage du Môle. Pourquoi ? Parce que c’est la plus discrète, la plus à l’abri et la plus calme. Bon, c’est aussi la plus difficile d’accès, mais ça ne doit pas vous arrêter. C’est la plus au sud des plages de Saint-Malo, située à côté du phare nommé « Môle des Noires » (référence aux roches sombres qui le soutiennent). Pour profiter de la plage du Môle, il faut d’abord trouver la porte cachée dans le rempart. Un indice : sur la carte de Saint-Malo, elle se nomme « Poterne d’Estrées ».

À lire aussi : 111 lieux à Saint-Malo à ne pas manquer, mon guide papier favori pour découvrir la cité malouine comme un(e) local(e) !

La deuxième plage sur ma liste est la plage de Bon Secours. Selon moi, c’est la plus belle, avec les îles du Grand Bé et du Petit Bé pour sublimer le panorama. Elle marque aussi des points grâce à sa piscine naturelle, qui se remplit lorsque la marée descend. Petit inconvénient : la plage de Bon Secours n’est pas la plus tranquille, puisqu’elle accueille le club de voile de Saint-Malo et quelques fêtards joyeux en soirée.

Et enfin, la plage de l’Éventail ! Une longue étendue de sable, entre le fort National et la plage du Sillon (élue plus belle plage de France en 2023). Ce qui fait le charme de la plage de l’Éventail, ce sont surtout les brises-lames plantés dans le sable. Ces immenses pieux de bois cassent les vagues depuis le XIXè siècle ! Ils sont devenus assez emblématiques des plages de Saint-Malo.

Visiter Saint-Malo Intra-Muros

Vous l’aurez compris, à l’extérieur des remparts de Saint-Malo se trouvent les plages. Mais à l’intérieur ? Eh bien, c’est ce qu’on appelle Saint-Malo Intra-Muros. Protégée par les fortifications, cette « ville à l’intérieur de la ville » est la partie la plus animée de la cité corsaire. Ici, ça grouille, ça s’agite, ça vit. Et se perdre dans ces ruelles doit être en haut de votre liste « Que faire à Saint-Malo ? ».

Les ruelles sont bordées de boutiques pimpantes et de restaurants. Bon, on va pas se mentir, ça regorge de crêperies, de kouign-amann et de bols ornés de bigoudènes, mais l’ambiance est sympa, sous les fanions colorés. Comme les rues sont petites et nombreuses, difficile de vous dresser une liste des plus animées, mais essayez de passer par :

  • la rue de Dinan,
  • celle de Broussais,
  • la rue Saint-Vincent,
  • la rue de la Vieille Boucherie,
  • et une petite dernière, la rue Jacques Cartier.

Côté patrimoine, je vous conseille de visiter la cathédrale Saint-Vincent. Un véritable patchwork de construction ! Regardez les différentes couleurs des pierres à l’extérieur, et surtout, entrez admirer les vitraux, absolument magnifiques.

Grimper sur le Grand Bé (et voir le Petit Bé)

Pour cette visite à Saint-Malo, il faudra prévoir un peu d’organisation. Car le Grand Bé et son petit frère (le Petit Bé), ne sont accessibles qu’à marée basse. Lorsque la mer se retire, un chemin pavé apparaît depuis la plage de Bon Secours, afin de rejoindre le Grand Bé. Et à priori, il n’est pas rare de voir des touristes revenir avec de l’eau jusqu’aux genoux. Vous voilà prévenus !

Cette presqu’île est notamment célèbre pour accueillir la tombe de Chateaubriand, originaire de Saint-Malo. Selon son souhait, la tombe est anonyme. Mais une plaque indique cependant cette inscription :

« Un grand écrivain français a voulu reposer ici pour n’y entendre que le vent et la mer. Passant, respecte sa dernière volonté. »

L’autre particularité de l’île, ce sont les bombardements qu’elle a connu pendant la Seconde Guerre mondiale, lors de la libération de Saint-Malo. Aujourd’hui, une partie des bunkers est encore bien visible sur le Grand Bé et fait son identité historique.

Enfin, outre l’esprit de mémoire et le côté insolite d’une visite à marée basse, aller sur le Grand Bé, c’est aussi s’offrir une vue imprenable sur le Petit Bé et les remparts de Saint-Malo.

Aller au Fort National

Encore un monument historique au large de Saint-Malo ! Et pas des moindres. Son histoire est intimement liée à celle de la cité malouine. Bâti sur ordre du Roi-Soleil, poste de défense de Saint-Malo au XVII et XVIIIè siècle, et enfin prison allemande durant la Seconde Guerre mondiale… le Fort National a survécu aux plus grands évènements de l’histoire française.

Pour connaître tous les secrets du Fort National, suivez l’une des visites guidées ! Elles sont organisées tous les jours pendants l’été et les vacances scolaires de la Toussaint et de Pâques. Petite subtilité, ici aussi, il faut s’intéresser aux marées pour s’organiser. Le Fort National de Saint-Malo n’est accessible qu’à marée basse, depuis la Cale Saint-Vincent, sur la plage de l’Éventail.

Flâner sur le port de Saint-Malo

Pour être plus exacte, il faudrait plutôt parler « des » ports de Saint-Malo. Dans la cité corsaire, on aime profondément la mer, son tempérament et la vie à ses côtés, mais aussi les bateaux pour voguer à sa surface. En témoignent les grandes courses nautiques qui prennent leur départ de Saint-Malo, comme la célèbre Route du rhum, ou encore la Transatlantique Québec Saint-Malo.

À lire aussi : Un vent de liberté, l’un des livres passionnants de Florence Arthaud, pour se plonger dans le quotidien d’une navigatrice bien connue de Saint-Malo.

Qu’on s’y connaisse ou non en bateaux, flâner dans un port de plaisance a toujours un air d’invitation au voyage et à la rêverie, au son du clapotis des vagues et des voiliers. À Saint-Malo, vous trouverez deux ports de plaisance : le port des Sablons, et le bassin Vauban (accessible uniquement par un jeu d’écluses). C’est aussi dans ce dernier que se regroupent les voiliers au départ de la Route du rhum.

Et si vous avez des envies de prendre le large, Brittany Ferries vous emmène en Angleterre depuis Saint-Malo. Les ferries partent du terminal du Naye et vous déposent à Portsmouth.

Rêver face au coucher du soleil

C’est peut-être bien mon moment préféré d’une journée à Saint-Malo : le coucher du soleil ! Tous les regards se portent vers l’ouest, on s’arrête sur les remparts ou on descend sur les plages, puis on attend que les couleurs flamboyantes envahissent le ciel. Un vrai régal pour les yeux ! Et si les teintes du ciel et des flots attirent les regards, n’oubliez pas d’admirer aussi les reflets orangés des bâtiments de Saint-Malo.

Pour profiter de la vue, j’ai plusieurs spots à vous conseiller :

  • Le Môle des Noires, pour le calme et la vue sur les remparts ;
  • La tour Bidouane, pour un panorama sur la plage de Bon-Secours et la plage de l’Éventail ;
  • La plage de Bon-Secours, pour de belles photos du Grand Bé et du Petit Bé ;
  • Le Grand Bé (attention aux marées !) pour une vue exceptionnelle sur Saint-Malo au coucher du soleil !

D’autres visites à faire à Saint-Malo

Certains décident de courir pendant leur vacances afin de voir le maximum. Personnellement, je suis plutôt en mode slow trip, à prendre le temps d’observer les choses. Il reste donc beaucoup de visites à Saint-Malo, dont je n’ai pas fait l’expérience, mais que je peux vous conseiller. Voici donc le « que faire à Saint-Malo » quand on pense avoir déjà tout fait :

  • La maison du Québec : cette petite maisonnette en pierre, située sur les remparts, propose des expositions, des projections et plein d’autres outils pour vous faire découvrir le Québec. La maison du Québec existe depuis 1984, en hommage à l’amitié franco-québécoise, aux origines malouines de Jacques Cartier, et plus récemment au jumelage entre Saint-Malo et Gaspé.
  • La maison Corsaire : une demeure d’époque dont il est possible de visiter certaines salles avec l’aide d’un guide. Si vous vous intéressez à la vie de ces « pirates au service du roi », alors c’est par ici qu’il faut passer.
  • La cité d’Aleth (ou cité d’Alet) : un peu en dehors du centre, cette presqu’île vous donne la possibilité de remonter le temps, jusqu’aux origines de Saint-Malo et l’époque gallo-romaine. Ne manquez pas la tour Solidor, les vestiges de la cathédrale Saint-Pierre et le Mémorial 39/45. Et surtout, profitez du point de vue sublime depuis la corniche d’Alet.
  • Dinard : station balnéaire adorée des Britanniques et des Américains, Dinard est facilement accessible en navette maritime depuis Saint-Malo. 10 minutes de bateau et vous y êtes !

Bonnes adresses et restaurants à Saint-Malo

Arpenter les ruelles de Saint-Malo Intra-Muros, c’est être confronté à une myriade de petites boutiques colorées et attrayantes. Seulement, il faut savoir faire le tri entre les échoppes de produits locaux et les gadgets touristiques. Voici donc quelques bonnes adresses, pour vous aider dans vos emplettes comme dans votre choix de restaurant à Saint-Malo :

  • Vent de Voyage : une boutique de maroquinerie qui a décidé de remplacer le cuir par des voiles de bateaux recyclées, le tout produit aux alentours de Saint-Malo. Réutilisation et fabrication locale, tout ce qu’on aime. Et le résultat est bluffant !
  • Ma Kibell : des cosmétiques artisanaux bretons, faits à la main dans les Côtes-d’Armor, en privilégiant des matières naturelles et des produits solides, pour limiter les emballages. Une belle idée cadeau !
  • Antirouille : une friperie vintage tenue par une ancienne costumière qui saura trouver la perle rare qui vous convient. L’ambiance est pétillante, la vitrine toujours alléchante, et les vêtements vous feront rêver.
  • Bergamote : à la fois salon de thé et (meilleure ?) crêperie de Saint-Malo. Une bonne adresse tenue par une famille malouine depuis plusieurs générations. N’hésitez pas à réserver.

Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à me les communiquer en commentaire 😉

Combien de jours pour visiter Saint-Malo ?

Visiter Saint-Malo en 1 jour

Un jour, c’est court ! Mais il y a tout de même de quoi profiter et découvrir. Pour visiter Saint-Malo en 1 jour, je vous conseille de :

  1. Faire le tour des remparts (c’est l’immanquable numéro 1)
  2. Explorer Saint-Malo Intra-Muros (vous savez désormais vers quelles boutiques vous diriger)
  3. Manger une crêpe (l’immanquable numéro 2) et boire du cidre (optionnel)
  4. Flâner sur le port et auprès du Môle des Noires en attendant le coucher du soleil (magique !)

Visiter Saint-Malo en 2 jours

C’est déjà mieux ! Si vous choisissez de passer un week-end à Saint-Malo, à vous les visites culturelles et historiques en bonus. Car vous l’avez compris, ici, il y a beaucoup à faire. Donc en 2 jours, voici ce que je vous conseille de rajouter à votre liste de « que faire à Saint-Malo » :

  1. Faire une escapade sur le Grand Bé (faites attention à la marée)…
  2. … et une deuxième vers le Fort National (faites toujours attention à la marée)
  3. S’accorder un moment de farniente sur l’une des plages (voire même tenter la baignade)
  4. Goûter aux succulents poissons et fruits de mer de la région (pour les gourmands)

Visiter Saint-Malo en 3 jours

C’est pour moi l’idéal ! Visiter Saint-Malo en 3 jours, c’est profiter de tous les attraits de la ville sans se presser. Le slow-trip est à la mode, et je dois dire qu’il était temps. Si vous disposez de 3 jours à Saint-Malo, ajoutez une ou deux visites au programme, mais pas plus ! Vous aurez ainsi le temps de flâner à votre guise, de discuter avec les commerçants et pêcheurs et, surtout, de bien saisir l’atmosphère de la belle cité corsaire.

En savoir plus

La référence, quand il s’agit de préparer son voyage à Saint-Malo, c’est bien sur le site officiel de l’Office de tourisme, une mine d’infos sur les visites, les détails logistiques et les dernières actualités.

4 commentaires

  1. Adélaïde says:

    J’adore la marque Ma Kibell, je suis particulièrement fan de leur savon Kouign Amann, l’odeur et la texture sont incroyables

    1. Génial, testé et approuvé alors ! 🙂

  2. Un article qui tombe à pic! Nous avons pensé aller en Bretagne cet été !

    1. La Bretagne, c’est toujours une bonne idée ! Même si Saint-Malo l’été… ça doit grouiller de monde 😉 Si tu le peux, je te conseille vivement d’éviter les vacances scolaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.