Sur la route, Jack Kerouac

« Un gars de l’Ouest, de la race solaire, tel était Dean. Ma tante avait beau me mettre en garde contre les histoires que j’aurais avec lui, j’allais entendre l’appel d’une vie neuve, voir un horizon neuf, me fier à tout ça en pleine jeunesse ; et si je devais avoir quelques ennuis, si même Dean devait ne plus vouloir de moi pour copain et me laisser tomber, comme il le ferait plus tard, crevant de faim sur un trottoir ou sur un lit d’hôpital, qu’est-ce que cela pouvait me foutre ?… Quelque part sur le chemin je savais qu’il y aurait des filles, des visions, tout, quoi ; quelque part sur le chemin on me tendrait la perle rare. »

Catégorie : Étiquettes : ,

Cultissime…

… mais je ne vais pas vous mentir, il ne plaira pas à tout le monde. Sur la route est une œuvre déroutante ( 😉 ), à laquelle s’essayer au moins une fois. Il s’agit d’un grand classique de Jack Kerouac, surtout pour les inconditionnels du voyage et les esprits empreints de liberté.

Roman initiatique et quasi-autobiographique des années 1950, Sur la route raconte l’histoire de Sal Paradise (un Jack Kerouac à peine déguisé), héro en quête de sens idéalisant son ami Dean Moriarty, sorte de vagabond paumé, incapable de tenir en place. Devenus compagnons de voyage, ils sillonnent les routes d’Amérique du Nord, avalent les kilomètres au volant de leur cabriolet. New York, Denver, Dallas, San Fransisco, mais aussi le Texas, le Dakota ou le Mexique. Chaque ville les voit se noyer dans l’alcool, la drogue et le sexe. Animés par un furieux désir de vivre à mille à l’heure, ils s’affranchissent de toutes les conventions sociales. Sal se laisse entraîner par Dean, s’enfonce vers les bas-fonds de l’Amérique, happé par le jazz, la folie de son ami et cette vie à errer sur le bitume sans un rond en poche.

De ce périple naissent des rencontres, et un groupe d’amis se forme. Dean Moriarty, Carlo Marx, Old Bull Lee et Elmer Hassel sont en réalité Neal Cassady, Allen Ginsberg, William Burroughs et Herbert Huncke. Ils seront à l’origine de ceux que l’on nomme désormais la « Beat Generation », à la fois écrivains, poètes, et philosophes. Leur vision et le message qu’ils portent inspirera de nombreux mouvements sociaux, dont celui des Hippies et même les évènements de mai 1968 en France.

L’autre histoire fascinante se trouve dans l’écriture de ce livre. Rédigé d’un trait, à la manière d’une improvisation de jazz, le style de Jack Kerouac déconcerte. Pas de chapitres, pas même de retours à la ligne, juste un immense paragraphe ininterrompu. Sur la route est impubliable en l’état pour les maisons d’éditions. Il en ressortira alors une version édulcorée et censurée, après six ans de compromis, vidée de ses passages les plus sensibles. Aujourd’hui, la version originale est cependant disponible, avec en sous-titre la mention « rouleau original ». Un récit difficile à lire, donc, mais passionnant et extrêmement instructif… si vous parvenez à vous plonger dans l’histoire.

Par ailleurs, un film génial est né de cette histoire en 2012. Il est porté par Sam Riley, Garrett Hedlund, Kristen Stewart et Kirsten Dunst.

Ce livre est un produit affilié. En procédant à un achat par cette page, vous ne déboursez pas un centime de plus que d’habitude, mais je touche une commission de la part du vendeur. Cela m’aide à financer ce blog. Pour plus d’infos, consultez les mentions légales.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Sur la route, Jack Kerouac”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez peut-être aussi…